Réforme du bac

21 janvier 2018 à 10h23 Par Emmanuel POLI
Une série de propositions doit être dévoilée la semaine prochaine

C’est une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron.

Les principales propositions concernant la réforme du baccalauréat seront présentées mercredi prochain (24 janvier).

L’auteur de ce rapport a auditionné des syndicats d’enseignants, fédérations de parents d’élèves et autres associations de professeurs.

Il devrait ainsi préconiser que l’année scolaire ne soit plus découpée en trimestres mais en semestres.

Les séries (L, ES et S) du bac général seraient supprimées et remplacées par neuf parcours.

Les élèves devront choisir deux disciplines dites majeures et trois autres dites mineures, pour 27 heures de cours par semaine.

Le bac serait "resserré" avec six épreuves nationales : les deux épreuves de français en première (l’écrit et l’oral) et quatre épreuves en terminale.

Les lycéens en passeraient deux au printemps, suffisamment tôt pour que les résultats soient intégrés dans la plateforme d’admission post-bac Parcoursup.

Seraient maintenus en fin de Terminale l’épreuve de philosophie et un oral portant sur un projet interdisciplinaire.

Les autres matières seraient évaluées sous forme d’un contrôle continu.

Terminés les oraux de rattrapage.

C’est l’examen des livrets scolaires qui devrait permette aux candidats de décrocher le précieux diplôme.

Une fois ces propositions connues, ce sera au ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer de trancher, sans doute vers la mi-février, après une nouvelle série de consultations avec les organisations syndicales.