Prison ferme requise contre deux "patrons voyous"

20 juin 2018
Par Emmanuel POLI
Les anciens dirigeants de Thomé-Génot sont accusés d'avoir provoqué la ruine de l'entreprise

Le parquet général de la cour d'appel de Reims a requis hier 4 ans de prison contre les deux anciens dirigeants américains de Thomé-Génot.

Catherine Felch et Greg Willis sont soupçonnés d’abus de biens sociaux.

Des malversations présumées, qui avaient précipité la fin de cette entreprise de sous-traitance automobile située à Nouzonville dans les Ardennes, en 2006.

316 salariés avaient perdu leur emploi.

En première instance, les anciens dirigeants ont été condamnés à 4 ans de prison ferme.

Malgré le mandat d'arrêt international délivré à leur encontre, ils n'ont jamais été inquiétés.