La nouvelle punition géniale d'une école Française

07 juin 2018
Par Nicolas BOILEAU
Il suffisait d'y penser

Souvent dans nos souvenirs d'école, (en tous cas pour pas mal d'entre nous) on a ces fameuses heures de colle, ou l'on doit rester dnas une pièce pour "travailler" car nous n'avons pas été sage.

Dans le collège parisien Pierre Mendès France, les élèves écopent de « punitions » qui n'en sont pas vraiment.

Cet établissement expérimente une solution innovante pour limiter le décrochage scolaire : attribuer des travaux de jardinage au lieu des traditionnelles heures de colle.

Quand un problème de discipline se présente, l'enfant est envoyé labourer la terre ou cultiver des légumes, après accord des parents et en dehors du temps scolaire. Objectif  : remettre dans le droit chemin les élèves en leur donnant des « corrections » qui ont du sens et une utilitée.

Cette initiative audacieuse semble porter ses fruits  : « Au total, une trentaine d'élèves a pu être rattrapée », estime la principale adjointe du collège, Nathalie Couégnas. Les petites mains jardinières découvrent les activités manuelles, développent le goût de l'effort, et se sensibilisent à la nature et à l'environnement.

Les principaux intéressés sont conquis « certains reviennent… par plaisir », la co-responsable de la ferme pédagogique. Une quarantaine d'enfants se porte même volontaire plusieurs fois par semaine pour entretenir les jardins et s'occuper des poule.

Cette initiative pourrait être amenée à se généraliser, surtout quand on sait que le ministre de l'Éducation nationale entend mettre fin aux heures de colle, des punitions jugées « bêtes et méchantes ».