Hommage aux victimes du 13 novembre

13 novembre 2017
Par Emmanuel POLI
Le fils d'un Rémois, victime des attentats de Paris, boycotte l'homme rendu ce matin par Emmanuel Macron.

Le 13 novembre 2015, Paris était touché par la pire vague d'attentats de son histoire.

Des attaques simultanées au Stade de France, sur des terrasses de cafés et restaurants et au Bataclan faisaient 130 morts et plus de 400 blessés.

Emmanuel Macron, accompagné de François Hollande, se rend ce matin sur chacun des lieux touchés par les attaques.

Hommage auquel ne participe pas Michael Dias.

Le fils du rémois Manuel Dias, victime de l'attentat survenu au Stade de France lors du match France-Allemagne, a décidé de boycotter la cérémonie.

Il reproche notamment à Emmanuel Macron d’avoir supprimer le Secrétariat d'Etat aux victimes.

Lisez sa tribune, publiée sur le site du HuffPost.

Deux jeunes rémoises ont également perdu la vie le 13 novembre 2015, Claire Tapprest et Marie Lausch, toutes deux étudiantes de la Neoma Business School.