Décision très contestée

14 novembre 2017
Par Emmanuel POLI
Le meurtrier présumé d'un jeune rémois a été remis en liberté en attendant son procès

La colère des proches de Mehdi, ce Rémois de 19 ans tué au printemps dernier au terme d’une soirée de jeux vidéo qui a inexplicablement dérapé.

Son meurtrier présumé, un étudiant de 22 ans, a été remis en liberté dans l’attente de son procès.

Il est toutefois soumis à un contrôle judiciaire très strict.

Aassigné à résidence dans le sud de la France, il doit porter un bracelet électronique en permanence.

Trois autres personnes, poursuivies pour non – assistance à personne en péril et modification d’une scène de crime, sont également placées sous contrôle judiciaire.

Quelques jours après la mort de Mehdi, plusieurs centaines de personnes avaient défilé en silence jusqu'au palais de justice de Reims.